Qu’est ce que la constipation ? Que faire pour stimuler son transit?

constipation 1

La constipation touche une personne sur cinq et d’avantage les femmes (une sur deux).

On parle de constipation lorsque l’on a un retard ou une difficulté à évacuer les selles.

Elle devient chronique à partir du moment où elles sont inférieures à 3 fois par semaine sur une période de plus de 6 mois. Les selles sont dures, sèches et difficiles à évaluer. Les vraies constipations peuvent être alternées de diarrhées.

 

Les facteurs peuvent êtres multiples :

  • environnementaux :
    • sédentarité (chez les personnes âgées +++),
    • se retenir d ‘aller aux toilettes quand on est au boulot ou à l’école.
    • déplacements (vacances, voyage d’affaires…)
    • lié à l’alimentation (déshydratation, alimentation non équilibrée)
    • stress
  • lié à un état passager : une grossesse
  • anatomique (un colon trop long et/ou trop large : dolichocôlon et/ou mégacôlon)
  • à un traitement médicamenteux (maladie de parkinson, HTA, dépression…)

 

La présence d’un ralentissement des contractions de la paroi intestinale entraine une stagnation des selles, et, un dessèchement de la paroi intestinale favorise la formation de selles sèches et dures qui deviennent difficiles à évacuer.

 

Symptômes :

Ballonnements, sensations de pesanteurs, perte d’appétit liée au gavage, douleurs au niveau du ventre, modification du rythme et de la consistance des selles…

 

Conséquences :

A long terme, cela peut être à l’origine d’hémorroïdes, liées à l’augmentation de la pression au niveau de l’abdomen. Si les selles ne sont plus éliminées ou très peu, dans les cas extrêmes, on peut voir apparaître une occlusion intestinale.

 

Conseils :

  • En cas de ballonnements, évitez les aliments qui fermentent (choux, flageolets, haricots blancs…), évitez les repas riches en graisse ou épicés.
  • Evitez les féculents qui mettent plus de temps à être digérés (pâtes, riz, pommes de terre…)
  • Favorisez les aliments riches en fibres (légumes verres, les fruits frais ou secs, le pain complet, les céréales, la salade…)
  • Bonne hydratation 1,5L d ‘eau à 2L
  • Favoriser la marche qui stimule la motricité intestinale
  • Manger à des horaires fixes en prenant le temps qu’il faut
  • Ne pas s’acharner à pousser trop fort aux toilettes (risques d‘hémorroïdes…)
  • Les laxatifs (qui augmentent soit la contractilité de la paroi intestinale, soit la présence de gaz favorisant l’évacuation des selles, soit qui maintiennent les selles humides…évitez les laxatifs irritants)
  • Enfin, une prise en charge par votre ostéopathe peut favoriser l’élimination des selles par la stimulation du péristaltisme intestinale.

Vous devez consulter votre médecin généraliste en cas de l’apparition brutale d’un constipation ou de son aggravation récente !!!

constipation 2

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe Aurore Anceaux au 06 86 79 88 35.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s