Douleurs de mâchoire – Serrements de dents, que faire ?

image machoire

 

Les douleurs au niveau de la mâchoire sont fréquentes puisqu’elles concernent plus de la moitié de la population.

Elles peuvent être de différents types : musculaire, articulaire, ménisco-capsulo-ligamentaire et/ou nerveuses.

 

La présence de douleurs au niveau de la mâchoire peut avoir plusieurs origines :

  • Infections dentaires : caries, alvéolites, abcès, gingivites, parodontite…
  • Malocclusion : édentation, dysfonctions linguales…
  • Traumatismes directes (luxation articulation temporo-mandibulaire (ATM)) ou indirecte (entorses cervicales) qui sont à l’origine d’un décentrage de l’ATM
  • Hyperlaxité ligamentaire (chez la femme peut être liée à la sécrétion d’oestrogènes)
  • Pathologies : fibromyalgies, troubles endocriniens (hypothyroïdie), certains troubles du sommeil (orthèse d’avancée mandibulaire chez les personnes ayant de l’apnée du sommeil)…
  • Déformations osseuses (dysmorphoses dento-maxillaires)
  • Mouvements demandant une ouverture de bouche maximale forcée ou prolongée (manger des pommes ; bailler ; intubation ; opération des végétations, dents de sagesse ou amygdales sous anesthésie générale)
  • Certaines attitudes posturales liées à la présence de récepteurs posturaux au niveau de l’ATM.
  • Facteurs environnementaux : stress, anxiété…

 

Il faut savoir que lorsque l’on sert des dents la nuit de façon involontaire, en dehors des périodes de mastication ou de déglutition, on parle de bruxisme. Ce serrement ou grincement de dents se produit le plus souvent la nuit pendant le sommeil mais parfois aussi en journée. Lorsque l’on sert des dents la nuit, la douleur se fera principalement ressentir le matin au réveil.

 

Voici quelques symptômes que l’on peut retrouver en cas de douleurs de mâchoire et qui peuvent nécessiter un bilan dentaire ou ostéopathique :

  • bruits : craquements, crépitements
  • ressauts
  • douleurs au niveau de la mâchoire : en avant de l’oreille (ATM) et/ou des muscles manducateurs, sensibilité des dents.
  • limitation d’ouverture de bouche
  • cervicalgies
  • céphalées/ migraines
  • otalgies
  • sommeil non réparateur (fatigue au réveil)

 

La présence d’un mauvais fonctionnement de la mâchoire ne s’accompagne cependant pas toujours de douleurs mais il est important de le détecter pour en limiter les effets secondaires sur le long terme.

 

En effet, on peut constater plusieurs conséquences lors d’un mauvais fonctionnement de la mâchoire ou serrement/grincement des dents:

  • usure des dents (émail, dentine) voire fracture
  • sensibilité des dents au changement de température notamment au contact du froid, elle sera augmentée
  • problèmes articulaires de la mâchoire (blocages répétitifs de la mâchoire)
  • difficultés à s’alimenter de part la limitation d’ouverture de bouche et les douleurs qui peuvent accompagner le mouvement d’ouverture et de fermeture de la bouche

 

La prise en charge peut être multiple face à ces troubles :

  • Avoir une bonne hygiène dentaire ainsi qu’une brosse à dent adaptée et un dentifrice approprié.
  • La pose d’une gouttière (sous conseil de votre chirurgien dentiste) permettra de limiter l’usure dentaire.
  • Au niveau alimentaire : éviter tous les aliments durs qu’il faut croquer ou qui nécessite une ouverture de bouche importante (pommes, sandwich).
  • Eviter le contact dentaire en dehors des périodes de restauration : mastications de chewing-gums, se mordiller les lèvres, les ongles ou les joues…
  • Réalisation de massage par le patient des muscles de la mâchoire
  • Relaxation, sophrologie, yoga…
  • Un bilan chez votre ostéopathe pour qu’il vérifie si votre problème de mâchoire est :
    • Un problème local : dans ce cas il utilisera plusieurs techniques (intra-buccales et extra-buccales) qui permettent de relâcher les muscles du système manducateur et aussi de stimuler certains nerfs. Cela permet de décomprimer les articulations temporo-mandibulaires qui peuvent devenir douloureuses sur le long terme, secondairement à cette impaction, voir entrainer une limitation d’ouverture de bouche et des douleurs à la mastication.
    • Un problème postural : un déséquilibre postural peut modifier la position des cervicales et ainsi la contraction des muscles cervicaux et des muscles du cou (hyoïdiens) se répercutant secondairement sur la fonction de la mâchoire.
  • En cas de sommeil non réparateur, maux de tête au réveil, somnolence diurne, ronflements quotidiens très sonores pouvant s’accompagner de pauses respiratoires pendant le sommeil, de réveils nocturnes pour aller uriner : allez consulter un pneumologue afin de faire un bilan de votre sommeil.

 

Si vous avez des questions n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe de Lieusaint / Carré Sénart Aurore Anceaux au 06 86 79 88 35.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s